Charlie Keil

  • On 4 septembre 2018

Charlie Keil

Collaborateur, Professeur et directeur, Collège Innis, Institut d’études cinématographiques et Département d’histoire, Université de Toronto

Les travaux de Charlie Keil ont porté principalement sur ce qu’il appelle la période « transitoire » des débuts du cinéma américain, celle qui coïncide avec l’époque des films à une seule bobine et qui s’étend jusqu’à celle des premiers longs métrages. Parallèlement à ses recherches sur les débuts du cinéma américain, il a participé avec des collègues de l’Université Ryerson à un programme de recherche financé par le Conseil de recherches en sciences humaines, intitulé Early Cinema Filmography of Ontario (www.ecfo.ca). Il est également l’auteur de publications dans les domaines du documentaire, du vedettariat, du modernisme et de la modernité. Ses livres les plus récents sont deux anthologies qu’il a codirigées, dont l’une, intitulée Funny Pictures, traite des liens entre l’humour et l’animation, tandis que l’autre, Beyond the Screen, contient les actes de la conférence Domitor de 2010. Il travaille actuellement à une recherche sur les origines d’Hollywood, à la fois comme centre de production de films et comme lieu symbolique, ainsi qu’à un ouvrage sur D. W. Griffith, Companion to D.W. Griffith (Wiley-Blackwell).

Keil donne régulièrement le cours d’introduction aux études cinématographiques, ainsi que des cours portant sur divers aspects du cinéma américain, des pratiques de réalisation jusqu’aux différents genres de films. De plus, il a donné des cours sur les débuts du cinéma, la paternité des œuvres, les liens entre le cinéma et la technologie, l’histoire du cinéma et la représentation de l’histoire au cinéma. Récemment, il a donné aux étudiants des cycles supérieurs des cours sur l’historiographie et sur l’analyse filmique.

Université de Toronto

Articles