Éditer le chapeau

/fr

Ajouter un article

François Albera et Maria Tortajada, dir., Ciné-dispositifs: spectacles, cinéma, télévision, littérature, Histoire et esthétique du cinéma. Série « Travaux » (Lausanne: L’Âge d'homme, 2011).

Alain Boillat, « René Clair et la résistance à la voix synchrone parlée. Ce que nous disent les «machines parlantes» d’ «À nous la liberté!» », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l’association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 72 (2014): 85‑107, doi:10.4000/1895.4806.

La présente étude entend inscrire le film « À nous la liberté ! » (1931) dans le contexte des premières années de la généralisation du parlant en montrant, à partir de l'analyse d'une séquence clé mettant en scène un appareil phonographique, comment le réalisateur René Clair procède pour contester la préséance de la parole parlée synchrone sur les autres types de son. La représentation des « machines parlantes » dans le film est corrélée au positionnement du cinéaste face à la nouvelle donne technologique : cette posture est abordée ici grâce à la prise en compte de variantes du film jusqu'à sa ressortie en 1950, de détails dégagés d'une étude des annotations du scénario relatives à deux séquences non retenues dans le montage final, et de discours émis sur le film dans le cadre de sa promotion et de sa réception.

Thomas Elsaesser, « The Future of Art and Work in the Age of Vision Machines: Harun Farocki », dans After the Avantgarde – Contemporary German and Austrian Experimental Film (Rochester: Camden House, 2008), 31‑49.

François Bovier et Adeena Mey, « Le Cinéma élargi en Suisse: d’«Underground Explosion» à la poésie visuelle », dans Cinéma exposé / Exhibited Cinema, par François Bovier et Adeena Mey (Lausanne/Dijon: ECAL/Les presses du réel, 2014), 122‑29.

Thomas Elsaesser, « The “Return” of 3-D: On Some of the Logics and Genealogies of the Image in the Twenty-First Century », Critical Inquiry 39, no 2 (2013): 217‑46, doi:10.1086/668523.

Marc Furstenau, Bruce Bennett et Adrian MacKenzie, Cinema and Technology: Cultures, Theories, Practices (London: Palgrave Macmillan, 2008).

The essays collected in Cinema and Technology map out a new interdisciplinary terrain, combining contemporary analyses of material and visual culture, deploying the methods of film studies, media and cultural studies, media anthropology, and science and technology studies. Rather than describing a technological "crisis," or separating the technological and aesthetic halves of the cinema, they present a manifold, expansive reconsideration of the life of technologies in the cultures, theories and practices of cinematic production and consumption.

Thomas Elsaesser, « What is Left of the Cinematic Apparatus, or Why we Should Retain (and Return to) it », Recherches sémiotiques / Semiotic Inquiry 31, no 1‑2‑3 (2011): 33‑44, doi:10.7202/1027439ar.

Tom Gunning, « More than Four Centuries of Moving Pictures: Mannoni’s Discovery of Cinema », dans The Great Art Of Light And Shadow: Archeology of the Cinema, par Laurent Mannoni (Exeter: University of Exeter Press, 2000), xix ‑ xxx.

François Albera, « Le Détour par Delacroix (Chronique de la reproduction assistée) », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l’association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 47 (2005): 149‑53.

Connexion