Éditer le chapeau

/fr

Ajouter un article

Barbara Turquier, « The Bolex camera, the aesthetics of avant-garde film and the rhetorics of amateurism », dans Exposing the Film Apparatus, dir. Giovanna Fossati et Annie van den Oever (Amsterdam: Amsterdam University Press, 2016).

Jean-Pierre Sirois-Trahan, « Les dispositifs mixtes théâtre/cinéma et leur mise en scène/film », dans Les archives de la mise en scène théâtrale. Hypermédialité du théâtre, dir. Jean-Marc Larrue et Giusy Pisano, Arts du spectacle - Images et sons (Villeneuve-d’Ascq: Presses universitaires du Septentrion, 2014), 235‑58.

François Albera, « Le Détour par Le Gray (en passant par Moussinac et Sadoul) », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l’association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 58 (2009): 137‑43.

(Je remercie Valérie Vignaux de m’avoir transmis copie du texte de Moussinac) La mise en place d’un Conservatoire des techniques cinématographiques à la Cinémathèque française, la tenue régulière de conférences et de séminaires dans ce cadre est certainement la plus importante nouveauté « parisienne » de l’année 2007. Laurent Mannoni y songeait depuis longtemps, son travail de recherche, d’édition, de conservation et d’exposition s’inscrit dans cette perspective qui reste d’une trop gra...

Philippe Gauthier et André Gaudreault, « De la nouveauté des Passions filmées du cinéma des premiers temps. Ou: comment faire du neuf avec du vieux... », dans Jésus en représentations : de la belle époque à la postmodernité, dir. Alain Boillat, Jean Kaempfer et Philippe Kaenel (Gollion: Infolio, 2011), 173‑89.

François Albera, « Le Détour par Caravage… », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l’association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 50 (2006): 131‑36, doi:10.4000/1895.499.

Il y a quelques mois une polémique, dont le Monde s’était fait l’écho, opposait la municipalité de Loches, qui avait découvert deux tableaux du Caravage, à des spécialistes du peintre qui niaient qu’ils le fussent. Au-delà de la querelle « d’attribution » dont les tenants et aboutissants nous échappent évidemment, l’examen des procédures d’expertise et les différentes sanctions officielles aboutissant au classement des deux peintures comme « Monuments Historiques », peuvent intéresser les his...

François Albera, « Thérèse Giraud, cinéma et technologie », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l’association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 42 (2004): 154‑58.

La couverture du livre de Thérèse Giraud, due à Didier Thimonier, dispose une série chronophotographique de cheval au galop (Muybridge ?), un cinématographe Lumière dévoilant son mécanisme, un disque de phénakisticope, Auguste Lumière, enfin, saisi lors de son saut au-dessus d’une chaise avec son ombre projetée au sol, immobilisé en l’air par l’instantané. Ce montage prometteur nous introduit donc à des questions historiques et techniques des débuts du cinéma, voire des appareils et jouets op...

François Albera, « Le «Cinéma projeté» et les périodisations de l’histoire technique du cinéma », dans Età del cinema : XIV Convegno internazionale di studi sul cinema, [Udine, 20-22 marzo 2007] / The Age of cinema : XIV International Film Studies Conference, par Enrico Biasin, Roy Menarini et Federico Zecca (Udine: Forum, 2008), 393‑400.

François Albera et Maria Tortajada, Cine-dispositives: Essays in Epistemology across Media, trad. Franck Le Gac, Film culture in transition (Amsterdam: Amsterdam University Press, 2015).

This collection brings together a number of leading scholars in film studies to explore viewing and listening dispositives of the Foucauldian concept of a strategic and technical configuration of practices and discourses. A particular goal is to confront points of view and perspectives in the contexts of the rise and spread of new technologies, changes that are altering the boundaries and spaces of cinema and that thus demand new analysis and theoretisation

Alain Boillat, « Style et intermédialité dans «Hulk» : le «split screen», la planche des comics et l’écran d’ordinateur », dans Film style/Cinema and Contemporary Visual Arts, par Enrico Biasin, Giulio Bursi et Leonardo Quaresima (Udine: Forum, 2007), 385‑93.

Alain Boillat, « On the Particular Status of the Human Voice. “Tomorrow’s Eve” and the Cultural Series of Talking Machines », dans Cinema beyond Film: Media Epistemology in the Modern Era, par François Albera et Maria Tortajada, Film Culture in Transition (Amsterdam: Amsterdam University Press, 2010), 233‑51.

Connexion